Acouphene et Sophrologie La Destrousse.j

L'acouphène est un bruit subjectif, entendu uniquement par le sujet sans aucun stimulus sonore extrieur. 

Il correspond à des bourdonnements ou des sifflements sans arrêt dans une oreille parfois les deux ou dans la tête.

Les sons entendus peuvent être de différentes natures :

  • des sons purs graves (bourdonnements),

  • continus ou pulsatiles etc..

  • aigus (sifflements),

Les sons perçus par le sujet sont le plus souvent complexes et peuvent être apparentés à une sonnerie, un sifflement, un bruit de vapeur, de moteur, un grincement, un chant de cigale.

Vu qu'il n'y a pas de source externe de bruit, le son perçu est une hallucination auditive.

Une des théories de l'origine des acouphènes est l'existence d'une lésion des cellules ciliées externes. Plus particulièrement, une altération des stéréocils attachés aux cellules ciliées externes induirait un découplement de la membrane tectoriale qui provocque une hyperexcitabilité du nerf auditif du fait de la libération excessive de glutamate.

Apport de la Sophrologie

LA SOPHROLOGIE, un outil simple et efficace qui permet au sujet d'apprendre à se différencier de son Acouphèneet/ou Hyperacousie, et de prendre conscience qu'il n'est pas "l'acouphène" mais une personne ayant un acouphène.
Il n'est pas question de nier l'existence de ce bruit parasite, qui, souvent peut être accompagné d'hyperacousie, de vertiges ou d'une baisse de l'audition, mais simplement « faire sien ce que l’on ne peut changer ».


Le travail de la Sophrologie aide le sujet à défocaliser et mettre son acouphène à distance et reprendre sa vie en main.

C’est également un très bon outil qui va l’aider à gérer son stress, angoisse, ses émotions pour retrouver un confort et bien-être.


La technique est basée sur des protocoles spécifiques, validés par la Commission d’étude des acouphènes de l’ONS (Observatoire National de Sophrologie).


Les exercices  apaisent  le système nerveux et aide à diminuer la gêne perçue par l’acouphène, l’hyperacousie et les vertiges. Ces exercices sont accès sur l’écoute et la conscience du corps, de la respiration, l’éveille des sens et la visualisation positive. 
Le patient peut, ainsi, envisager sa vie autrement, prendre conscience de ses capacités et sortir de l’isolement.

Il existe 2 formes d’Acouphène :

  1. L'acouphène subjectif dont l'origine peut se situer à n'importe quel niveau des voies auditives, depuis le conduit de l'oreille externe jusqu'au cerveau.
     

  2. L’acouphène objectif, peu fréquent. Les bruits entendus résultent soit d'anomalies vasculaires soit de contractions anormales des muscles de la sphère O.R.L., soit de défauts structuraux de l'oreille interne.
     

Les orignes des acouphènes ne sont pas toutes connues.

 

Les causes peuvent être associées à différentes affections : troubles de l'oreille externe, de l'oreille moyenne et/ou de l'oreille interne, syndrôme de Ménière, neurinome de l'acoustique, traumatisme crânien, hypertension, troubles endocriniens, etc...